Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

après le baptême la confirmation-RS

Les Images, Dimanche 5 juillet 2009, ce vieux phare quel ami!
Bonsoir S,

Depuis ce vieux phare, une nouvelle fois, je viens à toi.
L'absence c'est parfois le paroxysme de la présence. C'est le cas.

Je t'ai parlé toute la journée comme d'habitude.
Je rêve à une certaine date : le 15 juillet.

Ce sera le premier jour de ce qui compte.
Ce sera l'envol, le rire, la libération.
Prends ton temps, profite de cette semaine pour "poser" ta respiration.
Ne me demande plus par SMS si je suis là.
Je suis parce que tu es.
Profite de cette semaine pour revisiter nos mots, nos mains, nos regards.

Je ferai de même.
Nous avons changé tu sais.
Les deux solitaires écorchés ont soudain reconnu la main, la seule  capable d'entendre le cri silencieux d'une même douleur profonde.
Deux mains se sont reconnues pour irrémédiablement transcender cette douleur invisible et inaccessible.
C'est le sens de "jsb". "jsb" douleur transcendée.
Tu m'as écrit ceci " quand je saurai, je serai".
Je suis.

Nos mots, nos regards, nos mains avaient raison.
Notre poésie a raison.
Nos mots ont, comme des cailloux jetés en avant du chemin, entrainé plus loin nos âmes, nos êtres.
C'est pour cela que je t'écris que je t'aime.

Prends soin de toi, embrasse J et MH.
J'ai tellement besoin de ta main.
Pose les choses S, comme tu le sens.
Quant à moi,si tu veux, je veille, je t'attends, je te berce.
Sdrd.


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article