Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

au bout du monde, je te guiderai-RS

Cantara, Mercredi 28 juillet, nos mots nous guident, nos mots nous fabriquent

S,
Je suis là, finalement tout près de toi.
L'éloignement n' y peut rien.

Quand tu partiras pour le Nord, prends mon chapeau, je suis dedans.
Ce second message, aujourd'hui me permettra de rester sur la ligne de crête.

Cette ligne c'est celle de notre réussite.
Je tiens à toi comme je tiens à la réussite de deux mains.

Alors, fais moi confiance, nous irons ensemble en assurant à notre amour toute la place dont il a besoin.
Je me prépare à cette nouvelle vie, remplie de toi.

Ce que tu découvres, ce que tu entends, ce que tu explores sera précieux pour nous deux, le moment venu.
Nous aurons à penser et construire l'avenir.
L'avenir, c'est ce que nous avons rêvé, souviens-toi, dans de nombreux messages antérieurs, ces fameux SMS.

Aujourd'hui, ces rêves se posent matériellement, ils nous appellent.
On est loin des mini-rando, tu vois.

Nous allons tracer la vraie route, la seule qui compte.
Une route comme la nôtre se trace pour durer pour donner l'espace et le temps nécessaires à ce en quoi nous croyons toi et moi.
Une route comme la nôtre est ouverte à ceux qui compte pour nous.

Cette route nous aimons la parler, la faire, l'imposer.
Ses lignes étaient entièrement contenues dans nos dialogues antérieurs.
Nous sommes sans doute partis ensemble en juillet pour ouvrir la voie.
Quelle ouverture!

Il s'agissait d'un aller-retour où le retour a vite montré ses limites.
Nous aurions raison mains tenant de nous concentrer sur un aller simple, un aller naturel guidé par la force de notre rencontre.

Je te sais conquérante, active, décidée.
Je suis de la même ferveur.

Allons où notre coeur, notre âme nous dit d'aller, allons conquérir ce monde nouveau qui nous tend les bras.

C'est cette dernière pensée qui efface mes peurs.
J'emploie mes journées à préparer notre métamorphose.
J'écris, sur le second volet de mon carnet, un certain nombre d'actes à conduire qui garantiront notre existence commune.
Je profite de ces belles journées d'été pour stimuler mes visions de deux mains.
J'ai le temps de les considérer sous tous les angles, de les affuter.

Souvent, elles correspondent à une petite révolution de vie, nous verrons ensemble.
Dans tous les cas, elles intègrent l'essentiel : nos deux présences mêlées, l'échec à l'absence et au manque.

Notre rencontre est un choc imposant des renversements de trajectoires.
Je ne veux pas perdre la puissance de cet impact mais la mettre au service d'une vraie vie commune, serrée comme les cafés, debout comme une conquête, solide comme une raison de vivre.

Je t'embrasse mon amour,
Tous les phares du monde savent mains tenant qui nous sommes devenus.

R Mont AL sr one

 

 

 



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article