Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

au plus près

 

Au moment de la sortie d' Une éducation, j'étais allée voir à la place : Tête de turc. Voir ce film aujourd'hui pour la première fois joue comme un réconfort, enfin non...oui peut être. David est menteur, certain le trouveront pervers mais sa façon de jouer avec la vie et celle des autres es tau final assez...touchante. Cela ma rappelle une soirée où j'avais dégusté les meilleurs poivrons grillés du monde, enfin de mon petit monde à moi et c'est déjà pas si mal.
Manger des poivrons, c'est con  et cela ne supporte aucun commentaire sauf si ces poivrons justement, un bref moment, ne vous font plus toucher terre.
Sinon, Tête de turc est très bien aussi mais je me souviens qu'il enterrait plus qu'il ne faisait décoller. Avec toujours cette histoire de dette, vis à vis de sa famille, de la société qu'on ne rembourserait jamais sauf en disparaissant d'une manière ou d'une autre.
Bons films

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article