Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

décision-RS

Cantara, Lundi 13 juillet 2009, de ce magnifique phare portatif,

bonsoir S,
Après 100000 volts, les 80000 volts viennent d'être atteints.
J'ai donc besoin de te parler.
En général, on ne parle qu'à une seule personne, la vraie.
Nous sommes donc dans le cas général.
Je ne peux que parler à toi.
Pourquoi ? Parce que c'est toi.
Ce soir, je pleure à l'endroit et à l'envers.
Ta visite aura été déterminante.
Je voulais que ce soit ici, chez moi, comme on dit.

Je viens de décider.
Ce soir, après ce temps admirable avec toi.
Je viens de décider que je casse tout.
Oui, tu m'aides, tu m'aides.
Je vois mieux, avec toi, les leurres et les imitations.

J'ai  décidé de divorcer, ce soir à 20 heures.
Ce que tu ne sais pas.
Je n'ai pas eu le courage de te le dire ce soir.
C'est que demain, 14 juillet, est l'anniversaire de la mort de mon père.
Cela fait 30 ans, c'est trop.
J'irai demain à Villerupt, à un endroit maudit mais nécessaire aujourd'hui, le cimetière.
Je suis très mal.
J'ai toujours évité d'y aller.
Demain, décision oblige, au cimetière, je lui dirai.

Ne t'inquiète pas, je garde les pieds sur terre.
Mais, c'est vrai aussi, avec toi, je vois mieux.
Je vois, ce soir, que la décision a valeur de décision de survie.

Je veux vivre. je vivrai.
Tu sais que je t'aime.
Nous nous aimons, depuis le début, sur le principe de la liberté.
Seule condition d'un amour vrai, éternel et indestructible.
Je t'aime ainsi, comme ça, ça paraît simple, mais quelle hauteur!

En prenant cette décision, je ne sais, bien sûr, pas si nous vivrons ensemble à jamais.
Mais, c'est ainsi.

Je t'aime : j'en vis, j'en survis et j'en mourrai peut-être.
Simplement, l'heure est venue pas simplement d'inventer, mais d'arracher, de crier.

Ne t'inquiète pas pour ce message, il est raisonné, à fond de toi.
J'irai donc à Villerupt demain et vers toi, comme convenu, le soir si tu le veux encore.

Embrasse J et MH pour moi.

sr


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article