Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

dormir, se réveiller-RS

Cantara, Mercredi 5 août 2009, 23h31, en cuisine,

Bonsoir S,

Je ressens le besoin, plusieurs fois par jour de t'écrire.
Une de mes lettres papier/crayon que tu recevras est...parfumée.
Au même moment que toi, je voulais ajouter de la matière à nos paroles.

Je t'ai écrit sur le sommeil précédemment, écrire sur le réveil est tout aussi important.
Nos sommeils et nos réveils, côte à côte, ont de l'avenir.
Sortir du sommeil et te sentir là tout contre moi, nous l'avons fait.
Qu'avons-nous ressenti?
Que s'est-il passé?

Nos émotions étaient perceptibles jusque dans les battements de nos coeurs, j'ai également eu l'impression que nous protégions ces moments, nous les sentions si importants.

Cela fait aujourd'hui 16 jours que nous ne nous sommes pas vus. ("vus" étant le mot le plus court pour dire le plus fort)

Je voulais simplement que tu saches que si je compte les jours c'est qu'il y a une raison.
Je t'attends comme un nageur perdu attend la rive.
Ces propos ne sont pas chargés de mélancolie, S. Ils sont chargés de sens.

J'ai pensé aujourd'hui, que nous aurions besoin tous les deux, ensemble, d'un nouveau voyage quel qu'il soit. J'ai pensé que nous avons à imaginer un vrai départ main dans la main. Peu importe le moyen de transport ou la destination, c'est la main dans la main qui compte.

Voilà, je n'en dirai pas plus à ce sujet. Mais, ce sujet m'importe.

J'ai rassemblé l'ensemble de tes courriers, je les emporte avec moi.
Je ressens le besoin, avant ton retour, de quitter Les IMages pour préparer la suite.

Avec ma soeur et mon beau-frère, j'aurai à parler.
Parler de ce qu'ils vivent actuellement, parler de ce que je vis.

Ta rencontre, Ta rencontre est au centre de mes moindres gestes. Tu dois le sentir.
Ne prends pas peur. Je mesure parfaitement l'impact que cela génère en moi, je le contrôle, mais tu es bien là, toi, S.

Pour faire simple, je ne te demanderai rien, rien que tu n'acceptes librement d'engager.

Même à Montréal ou à Québec, ou ailleurs, tu es S.
Toutes les bibliothèques du monde sont nos palais.
Je continue à t'accompagner dans tes étapes canadiennes, et je t'emmène avec moi.

Je t'aime.
Je te bercerai tant que tu voudras.

sr




Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article