Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

faire le point avant le départ-RS

Cantara, jeudi 23 juillet 2009, le départ est imminent

Bonsoir S,
Oui, j'ai lu et relu ton message.
Oui, tu as tout compris.
Oui, je serai là.
Oui, je t'attendrai.
Oui, nous adviendrons.
Oui, notre carrefour de vie est tracé.

Bon, sachant que tu pars, deux mains, je vais, tu t'en doutes, rester sur la ligne de crête.
Celle qui nous a fabriqués, celle que nous aimons ensemble emprunter, celle qui nous portera deux mains.

Amour.
Amour est joie, rires, bonheur, espoir, horizon, oeuvre ouverte à tous ceux qui en auraient besoin.

Ceci est notre amour.
Tu pars deux mains.

Vole dans les airs, interroge le soleil et la pluie, écoute les nuages, regarde le ciel étoilé.
Je serai là. Ma main est dans la tienne, tu l'as vue, tu la sens?

Ne t'inquiète pas, vole vers tes destinations, R t'y encourage justement parce qu'il t'aime.

Je souhaite faire un petit point sur le retour.
Je t'ai dit : "je prends tout".
J'ai omis de dire : " je prends tout, tout le temps".
Dans ce tout, il y a d'abord toi. S. Avec ton sourire, tes yeux, tes questions, tes rêves, tes agacements aussi. Tout de toi.
Dans ce tout, il y a aussi J et MH.
Je les aime parce qu'elles te ressemblent. Elles évoluent comme toi, attentives, vigilantes, curieuses, joueuses, responsables, sensibles plus que la normale.
Je prends tout, tout le temps. Cela veut dire tout le temps donc pas seulement un jour, un soir, une semaine mais tout le temps qu'il est nécessaire. Le temps qu'il est nécessaire veut dire que c'est toi et elles qui décident.
J'ai horreur des solutions moyennes.
Je veux tout ce que les autres qui comptent vraiment veulent.
C'est ma devise.
Alors, attention S, réfléchis bien.
Comme toi, je suis un extrémiste.
J'aime l'extrême. J'aime la vie, difficultés éventuelles comprises.
Je t'aime, je t'aimerai comme ça.

Rester sur la ligne de crête c'est prendre le parti d'un amour heureux.
Je t'aime heureuse, uniquement heureuse.
Tu vas partir deux mains.
Je suis heureux de ton bonheur.
C'est ma définition de l'amour, celle que tu m'as apprise.

Au fond de moi, c'est vrai, je tremble.Mais ce tremblement, cette douleur étrange et nouvelle, cette angoisse sont la preuve de l'amour que j'éprouve pour toi.
Vis le Québec intensément, raconte-moi, écris-moi quand tu veux.

Je sais au plus profond de mon être que nous serons un à ton retour.
Mon serment n'est pas un serment de mots, c'est un serment de chair.

"je veux tout de toi, tout le temps."

Réfléchis bien à cette suite de mots. Ce ne sont pas que des mots qui se suivent.
C'est ce que je te propose pour la vie de deux mains, les nôtres.

Réfléchis bien, prends ton temps, pèse les choses, interroge tes désirs, ne renonce à rien qui te soit cher avant de décider.
Notre voyage, la semaine dernière, aura permis de connaître le style intime de chacun de nous deux.
A mon sujet, tu en sais assez.
En ce qui me concerne, je t'aime, je t'ai vue, je t'ai respirée, j'ai écouté tes silences. J'en veux encore et encore.


Vivre cette absence, ultime, est le prix de notre union.

sr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article