Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

j'ai aussi rendez-vous-RS

Les images, Lundi 24 août 2009, 18h54, de ce vieux phare,

Bonjour S,

Je suis là pour toi.
J'ai lu et imprimé tes textes en open office, je les aime, je les relis, je les garde.

Si tu veux je serai là Mercredi 26 août à 14h27, en gare des Images pour te conduire doucement, tout doucement jusque chez toi en voiture.
Tout doucement, car le choc émotionnel sera terrible.
Comment protéger nos deux coeurs? Nous allons exploser, de joie, de bonheur, de vie et des deux mains.

Tu sais S, te retrouver est si important, si vital pour moi.
Dans un de tes textes tu me demandes si ton corps, à ce moment là, ne me sera pas devenu étranger.
Je t'attends tellement S que j'en frissonne.
Nous devrons trouver le moyen de contrôler cette terrible décharge émotionnelle.
Je te veux, je t'ai gardée en moi durant toute cette absence.
Absence inhumaine qui ne se reproduira plus.
Je te veux telle que tu es.

C'est toi que je veux.
Alors ne crains rien, tout ira bien.
Cela aura fait 37 jours d'absence, un siècle.

Je t'aime S, pense à tout ce que nous avons déjà parcouru ensemble, tout ce que nous avons inventé l'un dans l'autre.
Ce parcours est considérablement important, fort et vrai.
Je suis un adepte de la durée, ce parcours nous demande de continuer, plus près encore, plus serrés toi et moi.
D'ailleurs, tu le sens, nous ne pouvons plus vivre l'un sans l'autre puisque nous vivons déjà ensemble.

Je t'attends S, je t'attends justement comme tu es.
Nous savons très bien par les mots, les mains, les sourires et nos étreintes que nous vivons l'un par l'autre.
je ne sais pas le dire autrement.
Laissons-nous faire puisque la vie nous a pris dans ses bras.

S, je ne sais pas expliquer, comprendre ce qui m'arrive. Je te vois, je t'appelle, je te cherche partout.
Je veux lire, écrire, parler, te bercer, t'accompagner, te protéger, écouter aussi nos silences et crier que je t'aime.

Si tu veux Mercredi aux IMages je serai là pour ton retour.

Tu me dis que tu as des soucis, de quoi s'agit-il?

Je ne conçois plus rien sans toi. je te veux.

sr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article