Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

j'ai en vie de toi-RS

Camille Claudel
L'Hôtel, le 19 septembre 2011
"J'étais la plus heureuse du monde sans savoir que je ne l'étais déjà plus"
Madame C  m'avait sommée de te quitter,  derrière ses deux globes de verre noir elle m'avait à volonté jaugée, détaillée. Elle me craignait malgré mon peu "d'intérêt". Après des larmes qui s'assèchaient aussitôt passé le rebord de la monture, la menace était tombée : elle me détruirait professionnellement, personnellement et méthodiquement. Toute mon attitude montrait que je l'écoutais patiemment mais ma tête toute entière était entrée en elle, ma pensée s'y débattait avec le néant, le froid et les miroirs.  Puis j'étais revenue sur ce trottoir et sous cette pluie d'automne: Je n'étais rien d'autre que notre amour...Je restais concentrée sur son noeud de ceinture hâtivement réalisé sur un manteau froissé et sur le son de ton prénom dans sa bouche qui me procurait à chaque fois un long frisson d'effroi.
L'absence de son regard et le flot intarrissable de ses paroles rendaient la scène irréelle. Madame avait demandé à me voir, me "considérer". J'apprendrais que c'est toi qui l'avait véhiculée jusque là, là où je donnais anonymement tout ce que je pouvais encore donner à d'autres que toi.
 Ce n'est pas elle qui allait me détruire. Jusqu'au plus profond coup de couteau j'aurais survécu, à la lumière de notre phare qui peu à peu perdait de son intensité non. Le papillon que j'allais devenir aurait besoin de cette lumière et de celle-là seulement, uniquement.
S en exil

 

Cantara, le 10/09/09 1H00

je t'aime

ce soir, demain après-demain et les autres jours, les autres nuits, les autres mois...

Oui, on est sûr au moins qu'on va voler haut ensemble.
on a du boulot S.

Dès deux mains soir, on s'y met main dans la main.
je t'aime

Ray Mond Al

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article