Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

j'ai mal très mal mais je sais pourquoi-RS

Cantara, Mercredi 22 juillet 2009, du phare qui n'en peut plus de brûler sa lumière pour toi

Bonsoir S,

Je me prépare à cette longue absence.
Mais je ne la crains pas.
Je suis d'accord de souffrir si tu me reviens.

Moi aussi, j'ai ressenti le bonheur immense de m'endormir contre toi, de me réveiller au contact de tes yeux.
J'ai profité de ces quelques jours tout à toi pour te permettre aussi de mieux me connaître.
J'ai voulu te dire l'essentiel, ce qui tient, ce que je suis comme ce que tu éveilles en moi.
C'est vrai que le quotidien avec toi aura été une seconde rencontre.

Rencontre qui confirme la première.
Mes visions d'aujourd'hui sont extrêmes, je sens que le temps est dorénavant vide sans toi.
La semaine dernière, je voulais retenir le temps, au mois d'août, j'aurai le désir de le pulvériser.
Je sais qu'un même quotidien va s'ouvrir à nous.
Parle de nous, si tu veux, au fleuve Saint Laurent.
Je sais que les prochains départs se feront l'un et l'autre.

Ne crains rien, S, R sera là souriant, les bras grands ouverts à ton retour.
Alors, nous réaliserons cette union qui nous brûle tant aujourd'hui.

Ce sera des cafés à profusion, des cafés de toutes les couleurs, des tomates rouges, vertes et bleues, des sardines qui chantent et tout ce que nous avons encore à découvrir dans ce monde nouveau de nos vies mêlées.

Cette cabane dont nous avons tant parlé, je la veux en vrai.
Je veux que la cuisine, la chambre et le salon soient à notre image.
je veux réfléchir avec toi sur les agencements les mieux adaptés.
Nos livres ainsi mêlés auront tant de choses à se dire.
Que dirais-tu, de temps en temps, d'un Rem au petit déjeuner?
Que dirais-tu d'une orange à partager à 5 heures à la cuisine?
Si tu veux je plierai le linge pour le ranger avec précaution dans l'armoire.
Tes pantalons préfères-tu qu'ils soient sur un cintre ou posés à plat?
Je n'aurai aucune difficulté à régler la hauteur de selle du vélo de J, la clé sera dans la boîte à outils.
J'aimerai aussi faire le lit, le faire et le défaire avec toi.

Et nos lectures, tu y penses, qu'allons-nous encore inventer pour faire chanter les poètes et leurs mots?
Nous rirons à cette toute première nuit poétique qui nous a transcendés.

Tu vois S comme je t'aime, comme je te veux.
sr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article