Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

je te tends la main, je te serre-RS

Cantara, mercredi 29 juillet 2009, tous les phares du monde savent mains tenant

Bonjour S,

Tu dois te dire encore un message, quel acharnement.
Non, simplement l'état de mes pensées mobiles focalisant sur toi.

En fait, je relis longuement tes messages antérieurs, j'écoute tes mots.

Notre correspondance est abondante, soulevée en permanence par le vent de notre amour.
Les images fusent, les étoiles se régalent, le ciel d'azur se réjouit de ces émerveillements intérieurs.

Je bois beaucoup de café dans des catégories très diverses : long, serré, expresso, étendu mais toujours en ta compagnie.
Mon voyage est intérieur, en moi-même je découvre de nouveaux pays, des contrées jusque là insoupçonnées. Quelqu'un a ouvert la porte. Quelqu'un a peint avec ses yeux les paysages colorés et attirants.
Dans ces contrées intérieures, il y fait bon vivre et penser.
C'est ta main qui tient ouverte la porte. Alors j'explore, je navigue, j'imagine des scenarios à deux.

Dans cette inspiration exceptionnelle que tu m'as laissée, je vois nettement ton visage, ton sourire.
Chaque seconde j'ai l'impression d'être sur le départ, le départ pour cette île où la cabane tant mentionnée sera enfin construite.

Dans un courrier papier que j'ai posté ce matin, j'évoque notre rencontre sous l'angle de la communion de deux solitudes intérieures.
Nous étions, je pense, deux solitudes intérieures, bien murées dans une attente que l'on n'espérait plus.

Il aura suffi d'un regard, là à cet endroit.
Un regard qui s'est plus tard accompagné d'une intuition profonde, intuition partagée par toi, par moi d'un territoire réel et palpable à conquérir.
Nous avons tous deux, au début, longuement interrogé cette intuition : est-elle un simple rêve? est-elle une histoire d'amour? est-elle une envolée lyrique et poétique? Supportera-t-elle l'épreuve de la réalité?

Nous avons décidé de fouiller à tous les étages, nous avons provoqué le réel pour évaluer l'ampleur de cette intuition.

Nous savons que cette intuition est devenue avenir réel et matériel.
Depuis l'évitement du gouffre de "l'un sans l'autre", nous avons compris la nécessité, la priorité, la condition essentielle de l'existence.

Je travaille à l'élaboration de l'étape suivante : le mode sans échec.
C'est le coût de notre rencontre, sa valeur intrinsèque.

Tout sera parlé, posé, inventé avec toi selon le mode sans échec.
Alors n'ayons pas peur d'inventer, d'oser bâtir, d'ajuster nos vies.
Explorons également ensemble nos peurs intérieures, cette extraordinaire émotion qui surgit au contact l'un de l'autre.
Parlons de cette liberté à laquelle nous croyons dans cet amour si fort.
L'heure du grand jour doucement avance.
J'ai cette conviction intérieure que nous ne laisserons rien au hasard.
J'ai cette conviction intérieure que nous vondrons le meilleur pour nous deux.

Je te respire, je te berce, je t'aime.

sr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article