Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

la cabane

 avril-2011-001.jpg

-Justement sur le concept de la matérialisation ou plutôt de la dématérialisation quand donc t'est venu l'idée de matérialiser ta vie?-- tu vois ce que je veux dire?

-c'est que j'ai cru...

-c'est quand des choses matérielles prennent le pas sur un sourire?

-non les choses matérielles sont -- certaines choses matérielles ont une âme

-comme quoi par exemple? une maison

-ça peut

-oh ce regard!

-parce que la mienne a une une et euh --

-raconte moi son histoire à cette maison

-celle là ou une autre c'est pareil

-ah bon

-tu es sûr? alors que tu n'as pas cessé de changer de maison, d'appartement et puis subitement...Cela fait combien de temps?

-ben là j'habite dans une cabane

-oui mais avant?

-la cabane a de l'importance pour moi tu l'as observé

-oui mais elle te lasse là

 

-ce n'est pas qu'elle me lasse c'est qu' il me faut un truc où je rentre et où je sorte quand je veux --

-mais là, tu en as la clef

-oui mais il me faut une cuisine, il me faut

-une cuisine?

-bien j'ai envie de m'installer dans une cuisine, une chambre et un salon et un séjour

-T'installer ça veut dire quoi?

-ben il faut que je reparte dans un domaine à moi

-rien qu'à toi. Comment fait-il qu'il soit rien qu'à toi? Explique- moi cette notion d'appartenance

-eh bien c'est la notion dont je te parlais toute à l'heure...J'arrête - les singeries

-mais si on oublie le contexte rien qu'à toi, cela veut dire que tu es le seul à y entrer

-oui oui c'est moi qui décide dedans.Je décide qui vient et qui ne vient pas va. Bene?

-un truc rien qu'à toi, c'est un truc où tu décides?

-oui

-ça coûte ça! un truc rien qu'à soi. C'est difficile ça.

-oui mais enfin ça existe. Il y a une chambre, un séjour, une cuisine et puis...

-tu vois cet endroit, tu l'imagines?

-oui oui très bien -- il faut que cela soit tout en haut.

-tout en haut d'un escalier, d'un ascenseur?

-peu importe du moment que c'est tout en haut. Ensuite je veux, je veux une vue sur un parc et des arbres. Je veux des arbres, un balcon aussi. Même un petit balcon, peu importe

-pourquoi un balcon?

-eh bien parce que j'ai besoin d'être à l'air

-pour fumer?

-fumer oui. Mais oui tu as raison, oui j'ai besoin de fumer oui, et j'ai surtout besoin d'être à l'air. D'ailleurs chez moi, ce que je voulais commence à arriver. C'est à dire que j'ai les arbres qui masquent complètement toutes les fenêtres.

-c'est vrai?

-ah oui c'est impressionnant! J'ai les arbres qui, lorsqu'il y a un petit vent et que tu es à la cuisine d'où je t'écris habituellement...Tu as l'impression qu'il pleut. Là, je te vois ainsi, c'est mieux je préfère.

-d'accord c'est une évolution voulue. Tu aimes regarder les feuilles.

-oui j'aime bien avoir le sentiment que la maison est posée sur un arbre et je suis pas loin de l'observer, je suis pas loin de...C'est donc ça. Dès qu'il y a un petit vent, tu vois le feuillage qui s'agite de partout --

-tu m'as dit que tu avais cassé une branche?

-un peuplier

-oui?

-net

-comment?--

-je peux te faire un calin là?

-oui. Il venait d'où ce peuplier?

-j'ai voulu tailler le peuplier-qui était devenu trop grand. Tu sais tous les arbres sont gigantesques maintenant. Il faut que je les taille. Je les ai planté il y a 4 ans donc...Et il y a un an environ, pour le tailler ce peuplier, je me suis accroché après et je l'ai plié en arrière. J'ai voulu le tailler et à cee moment là, je me suis aperçu que je ne pouvais pas. Il était trop haut. Le tronc est gros comme ça! Alors j'ai pris une corde et je l'ai lancée puis rattrapée. J'ai placée cette corde assez haute mais en tirant dessus pour abaisser le peuplier et ensuite le tailler...Il a tellement baissé qu'il s'est cassé à un mètre vingt un peu près; Peu importe ça ne change rien, ça n'a pas d'importance, c'est dehors...Bon bref! Soit dans cette maison j'y habite seulet c'est mon souhait - soit je prends une chambre une cuisine et une pièce ; il me faut ça si mes enfants viennent et si tu viens il faut que je puisse t'accueillir.

-(...)

-Il faut que je parvienne à ça prochainement- retrouver le bonheur de l'accueil - on a avancé tu vois retrouver le bonheur du sourire, de l'accueil et du don. Si je suis là dedans ça va, si je ne suis pas là dedans ça ne va pas.

-alors reste là-dedans...Tu as grandi- tu n'y pensais même plus à ce principe de vie

-le sourire et l'accueil...Le sourire et l'accueil c'est génial ça, c'est la vie ça! On est bien là, non? On est grâve tous les deux, je te signale. On est grâve.

-bien

-non?

-Ce sens du sourire, de l'accueil et du don c'est important. A quel moment tu l'as perdu ce sens?

-ah ça fait longtemps qu'il n'est plus actif - ça fait longtemps qu'il n'est plus actif mais j'ai patienté jusqu'à un certain point d'accord? Je te serre j'y suis là. Hier quand je t'ai serré et que tu m'as dit non... Ca n'a pas d'importance.

-je n'ai pas à m'en excuser, c'est comme ça

-donc ça n'a pas d'importance c'est une parole c'est comme un toi qui danse c'est comme une danse c'est une figure de danse et cette figure appelle une autre forme ou elle ne l'appelle pas.

-c'est une forme, on parle de forme en danse.

-tu vois ce n'est pas là que ça se tient

-ça?

-ça

-ça...

-je ne sais pas le nommer

-oui on dit qu'on existe qu'à partir du moment où l'on est nommé

-et là c'est quelque chose qui existe et qui est surnaturel

-c'est quoi ces idées surnaturelles?

-c'est surnaturel entre nous

-oh non c'est hypernaturel

-oui c'est pareil

-si tu veux - Tu as fait une demande de sortie de territoire?

-justement puisque j'entre dans un territoire - pour certain je sors, moi je sais que je rentre

-tu sais, c'est vrai?

-c'est pour ça qu'on est là

(...)

-tout a commencé à X hein? C'est toi qui a voulu me parler

-oui - tu ne me connaissais pas

-quand même!

-ce n'est pas déshonorant

-c'est bien de se regarder dans les yeux tu ne trouves pas?

-qu'est ce que tu pensais lorsque tu me regardais en fumant ta cigarette alors que je débitais mon truc dont je n'étais pas convaincue du tout. Je voyais que tu pensais à quelque chose

-ça se voyait?

-ah bien oui!

-eh bien j'étais en train de me dire que tu étais belle. Lui, il ne devait pas penser du tout. Je devais me dire elle est belle, je devais me dire un peu près la phrase là. Je devais me dire elle est belle et je devais me dire oh - montre pas, montre pas un truc comme ça

-tu m'envoyais plein de fumée dans le visage

-ah bon ce n'était pas provoqué, j'étais - elle est belle, elle est belle, ne le montre pas, ne le montre pas. J'étais un peu près là-dedans.

-Qu'est-ce que tu voulais ne pas montrer? cela aurait été quoi?

- je t'aurais prise dans mes bras et je t'aurais embrassé

-ah bon carrément?

-ah oui,c'est vrai. Qu'est-ce que tu crois? ah oui il ne fallait pas le montrer. C'était ça ou je te prenais dans mes bras et je t'embrassais

-Tu n'écoutais pas ce que je te disais?

-ben j'avais du mal

-ah oui alors c'est pour ça que tu m'as dit oui

-ben j'ai dit oui parce que...

- ---

(...)

- c'est peut être le vin, tu as vu les anges?-- non mais qu'est-ce que tu crois, toi? Tu crois que...

-je ne crois pas

[Il s''est trompé dans la facture, il a oublié le vin]

aperçus 002

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article