Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

La soif de l'inconnu-SR-

R,

Je sortais, j'ai reçu ton message. Je voulais te dire avant de partir "en mer".
Cette annonce fait naître en moi tout et son contraire, m'agite l'esprit d'une façon inattendue.
Je pense en premier au phare déserté, les papiers jonchant le sol, les marques des meubles
déplacés, les affiches otées laissant le mur nu et sale. Et puis devant un vide inimaginé mais pas inimaginable, non pensé plutôt.
En fait, ma pensée a perdu un instant son semblant de direction ; oui c'est cela comme si j'avais raté une marche, un épisode, une page.sauté un mot en lisant trop vite.
Une sourde appréhension qui m'étreint soudain, le vertige d'une soudaine verticale : l'inconnu pour toi, moi, nous.
Certainement ton voeu le plus cher. Tu vas pouvoir prendre du recul, respirer surtout un air nouveau, une liberté insolite qui t'apparaîtra très vite délicieuse et tu t'étonneras du temps mis à te décider à faire ce pas. Un grand pas vers...l'indépendance, son propre choix d'existence.

 L'euphorie, après l'appréhension te gagnera. Et tu seras passé dans un autre monde, une vie différente.
Tu agiras pour toi et non plus en fonction enfin si...dans ta nouvelle! (sourire)
Voilà, l'enfant est revenu.
Ma journée fut excellente, je me berce de la douce athmosphère qui régne ici pour en apprécier toutes les senteurs et les conserver comme repères lorsque je serai...ailleurs. Chaque lieu est unique, j'aime en découvrir de nouveaux tout en gardant de chacun l'ultime émotion.
J'ai du mal à mettre des mots sur cette nuit comme en suspension. Lumineuse comme une flamme. Voici  à ce sujet ma production, 1mn
chrono (il faut savoir user des contraintes) :


"Elle ondoyait, se balançait, ses hanches ambrées se dérobaient à mes baisers. Elle s'étirait pour toujours atteindre l'inacessible, plus haut, dépasser son enveloppe de cire. Quelle véritable énergie l'animait?"

Cet après-midi nous avons soufflé des bougies, des années ; il m'a fallu expliquer le parallèle ; pas évident. Le vent s'est levé, r. Le phare va être automatisé, comme les gardes barrières, les gardiens de phare sont en passe de subir une reconversion sans pareille!

Il ne faut pas être nostalgique. Ne pas subir l'évolution mais au contraire l'accompagner et mieux la précéder. Encore une fois, inventer, imaginer l'inconnu.
Retour au mot l'inconnu, la soudaine verticale. Tu me tiens, je te tiens. Nous tenons à l'un, à l'autre, à nous.
r, tu me manques déjà.
J'assume aussi

s

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article