Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

là tout près-RS

Vil, jeudi 5 novembre 2009, 21h25, de cette petite chambre si immensément vide ce soir,

Bonsoir S,
C'est moi R,

Cette solitude ce soir n'est pas une solitude vide. Elle est remplie d'une certaine présence, d'un parfum, d'un visage, d'une voix.

Je dois rentrer sans doute seul dans la confrontation avec mes décisions.
Seul, parce que je veux te mettre à l'abri du gouffre et du bourbier.
Je n'en dirai pas plus.

Je pense, ce soir à ton TER, je pense à ton travail sur les multiples facettes de la Rencontre.
Moi aussi je chemine sur les aspects de cette rencontre si significatifs pour toi et moi.

Nous ne sommes plus les mêmes toi et moi depuis nous.
Nous ne sommes plus les mêmes parce que nous avons appris l'un de l'autre.
Nous ne sommes plus les mêmes parce que ce que nous avons appris nous inspire et nous fabrique aujourd'hui.

Je pense à toi S.
Je crois en cette Rencontre soudainement mise en veille mais qui brûle encore au plus profond de chacun de nous.

J'ai envie de continuer à t'écrire si cela ne te contrarie pas, si tu m'y autorises.
Continuer à t'écrire dans l'attente de ce jour proche où nos mains se retrouveront et où nous partagerons à nouveau cette fièvre, ce vertige l'un pour l'autre.

Là, tout près, tout près de toi, je vais affronter maintenant les épreuves qui sont devenues inévitables.

je te garde S et je veille parce que je t'aime.

Je te serre et je te berce,
Nous reverrons ensemble ce château au bout de ce chemin couvert de feuilles, je le sais.

je t'aime
Rde.


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article