Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

le moment redouté mais nécessaire approche-RS

Cantara, Jeudi 23 juillet, toi sinon rien

Bonjour S,

Le moment du départ approche.
C'est bien.
J'avais imaginé aujourd'hui revenir te serrer les mains. Te serrer les mains, pénétrer ton regard, t'enrouler, te bercer.
Tu comprendras que cela ne se fera pas, ne se fera pas aujourd'hui.

Il serait effroyable pour moi de faire ce geste juste avant l'absence.
Je ne suis pas maso, toi non plus.
Nous ne nous verrons pas avant ton départ.
J'ai vécu en gare des Images un départ, un jour, que je ne veux plus jamais revivre.

L'élan de ton voyage doit rester intact. C'est le respect que je dois à celle que j'aime.
Celle que j'aime c'est toi.
Durant toute cette absence, je te confie à notre amour.
C'est cet amour qui veillera sur toi et sur moi.

Cet amour ,nous l'avons fabriqué à deux, pas à pas.
Il va parler en nous à chaque seconde, comme toi, je n'ai pas peur de le mettre à l'épreuve du Monde.
A l'épreuve de l'absence et de l'éloignement.

Ce voyage lointain qui est le tien, finalement, nous l'avons préparé ensemble.
Notre amour sera ton compagnon, ton confident.
Dans MONTREAL, pour me donner de la force je me dis qu'il y a r.

Moi aussi, je ferai, dans le même temps un voyage, S.
Un voyage solitaire d'initiation.
Je vais libérer les digues de ma vie.
J'ai à penser ce nouveau monde avec toi, des ingrédients les plus matériels aux visions les plus lyriquement vraies.

Tu comprendras que ton départ dans quelques heures n'est pas l'essentiel alors.
L'essentiel est ton retour.
L'essentiel c'est toi.

Tu sais nous avons expérimenté ensemble l'aller et le retour, il y a peu de temps.
Je veux mains tenant, avec toi, uniquement l'ALLER.

Nous avons déjà limité les SMS, tu sais pourquoi?
Parce que nous n'en sommes plus là.
Nous avons grandi toi et moi.
Nous avons besoin d'une présence l'un à l'autre qui s'impose au monde.
Une présence qui s'inscrive physiquement dans l'espace et le temps.
Cabane, vie commune, quotidien, proximité irrémédiable de nos deux corps sont devenus nécessités.

Je dirais même que, durant nos voyages respectifs, c'est au Monde de nous dire, de nous révéler à nouveau tout ce bonheur que nous avons tous deux en réserve.

Ce bonheur est notre lumière, notre sang.
Le signal du retour sera le signal de son déploiement.
Il pourra alors s'installer, se déplier, prendre la place dont il a besoin, pousser les murs et aussi dessiner notre horizon de vie.

On sait déjà comment ranger le linge et faire le café.
Au fait, ma voiture a dit oui. Elle va se faire réparer, elle le mérite bien.
Elle me réclame ce chauffeur qu'elle aime et qui la conduit si bien.
Elle m'a dit oui. Elle te veut aussi. J'en suis presque jaloux.

Tu vois je commence à avoir envie de rire notre amour à nouveau.
C'est bon signe à la veille de l'absence.
Signe que l'absence sera transcendée, mise au profit de cet avenir qui nous unit.

Alors on y va, on s'arrache, nos deux âmes remplies de cet amour qui seul donne raison à notre coeur de battre.

Je t'aime S, je t'appartiens.
sr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article