Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

ne nous abandonnons pas-SR

Rt, 23h46 le 8 nov 2009
 
hollande2011-031.jpg     
       Ne nous abandonnons pas, tenons nous fort. Jamais je ne laisserai glisser tes doigts, mes doigts. Je veux te raconter ces histoires, ces récits d'espoir. Je suis en pensée déjà en route vers les autres, leurs expériences de vie, je veux y frotter mon sujet, le rendre si non visible, du moins palpable.
Chaque entretien sera une rencontre, un émerveillement que je devrai analyser, dépasser, contraindre.Je sais que j'en sortirai vidée, j'espère de toutes mes forces,mes préjugés bousculés. Parvenir à une rupture avec le sens commun. Je veux encore être "transformée", que la mana de leur Rencontre agisse une nouvelle fois entre nous, telle "une sorte d'éther, impondérable, communicable, et qui se répand de lui même".
"Tout est à apprendre et à désapprendre"
 

Il y a du plaisir à rencontrer les yeux de celui à qui l'on vient de donner.

[Jean de La Bruyère]

 
L'histoire revient comme un boomerang dans ma vie, la durée, l'endurance, la méthodologie du récit narratif, l'enchaînement, la logique et l'irrationnel peut être.
Comment l'avenir se dessine en même temps qu'il se vit.
Chaque pas se fait en tenant ta main. Ta présence que je voudrais en effet constante de façon irraisonnée est insupportable, pour n'être qu'un serré comme ce matin. Ce que je viens d'écrire c'est de la poudre aux yeux, une gentille "occupation" pour exister. Ces parcours de vie vont m'intéresser, je vivrai à travers eux.
R, seul ce ter me fait vivre un nouveau jour. Mon travail perd peu à peu toute signification. Je te cherche partout, sur la route, les parkings, les magasins, à l'école, dans les yeux des autres, leurs façons de faire, leurs travers, je te cherche dans les livres, chaque mot, les chansons, la pluie et ma tasse à café.
Je prends ma douche, tes mains caressant ma peau, l'eau brûlante est un piètre réconfort, je me coiffe dorénavant pensant que c'est toi, je m'habille, me chausse pour toi. Je dis au-revoir aux enfants...Ne sachant plus bientôt comment je pourrai les consoler le jour où elles me le demanderont.
Et je sors dans la rue, nulle part, ne sachant où aller.Je conduis ma voiture, ta main sur ma cuisse, la tête ravagée, le temps se tire comme un rideau.
Le soir, l'angoisse est ma compagne, elle monte la garde, me suit jusqu'à mon lit.
Les draps sont froids, un linceul à mon amour.
 Ton souffle léger, tes mains tremblantes, tes bras, ton corps tout entier autour de moi, tes yeux...dieu, tes yeux.
Je veux plonger moi aussi pour être avec toi, remonter peut être, peu m'importe, seul toi importe.
Ce que je t'ai demandé aujourd'hui, c'est une façon de partir "ensemble" enfin ensemble.
Je veux tout te donner, que m'importe de possèder quand je n'ai pas l'essentiel...Je veux te donner pour Rencontrer tes yeux.
J'échaffauge des plans...Je trouverai ce moyen alors je tournerai la clé.
 
Je t'aime.
 
s    hollande2011-009.jpg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article