Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

on laboure et on sème-RS

Vil, jeudi 24 septembre 2009, de ce nouveau petit phare qui est le nôtre,

Bonjour S,

Je viens de lire ton message.

Je sens comme toi ce désir devenir besoin vital. Oui, les heures sans toi sont des déchirements.

Heureusement, ce soir nous nous retrouverons.

Vois-tu combien nos destins sont liés mains tenant.

Vivre oui mais pas sans toi.

Nos silences, parfois, je le sens, vont plus loin que nos mots.

Nous n'osons même pas nous dire à quel point nous sommes pris l'un par l'autre. tellement c'est fort, c'est haut, c'est total.

Notre vie commune avance, notre cabane, notre château, notre abri nous avons commencé à les construire.

Je les veux comme je te veux.

Tu ne sais pas, le plus souvent, lorsque je suis près de toi, que je tremble d'amour.

Mes visions sont loin devant, je nous vois tous les deux, loin devant serrés, unis, heureux comme des enfants ravis.

Dans tous nos petits riens, il y a les choses les plus essentielles. Ces regards, ces contacts des deux mains, ces silences, ces souffles et ces respirations dont je ne pourrai jamais plus me passer.

Je t'aime S, je vous aime, je viens à vous.

Rde

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article