Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

pédale Forrest et enroule les rêves!

Fait suite un article de Pierre Vignault, extrait du Magazine  L'Ile-des-soeurs

 

Jean-François Bédard, un ambassadeur du cyclotourisme



Jean-François Bédard a visité plusieurs pays en transportant ses bagages sur son vélo. Il a même relevé le défi d'effectuer, en solo, le trajet entre Vancouver et L'Île-des-Soeurs.

Jean-François Bédard a visité plusieurs pays en transportant ses bagages sur son vélo. Il a même relevé le défi d'effectuer, en solo, le trajet entre Vancouver et L'Île-des-Soeurs.

 

Les amateurs de cyclotourisme connaissent bien le nom de Jean-François Bédard. Il présente régulièrement des conférences au cours desquelles il fait découvrir les sensations qu'il a connues lors de ses voyages, un peu partout. Sur son vélo, il a visité, entre autres, l'île de Cuba, la côte ouest des États-Unis, le Costa Rica, l'Italie, l'Allemagne et l'Autriche. Dans ses présentations, il partage les expériences qu'il a vécues avec son auditoire et il encourage les gens à vivre de semblables aventures.

C'est en 2003 que Jean-François a effectué son voyage d'un bout à l'autre du Canada. Il voulait former un groupe de personnes avec lesquelles il franchirait ce trajet, mais le projet n'a pas fonctionné. Les gens croyaient qu'il s'agissait d'une aventure coûteuse, avec beaucoup de support technique et d'équipement et ils ne se sont pas inscrits. Cela n'a pas empêché ce grand voyageur de partir et de réaliser seul, son défi.

C'est en avion qu'il s'est rendu à Vancouver. De là, il a pris la route, le en apportant dans les sacs accrochés à son vélo, ses effets personnels et... sa tente. Il est important de le préciser, car Jean-François n'est jamais pris au dépourvu. Quand il ne trouve pas de motel ou de chambre à prix abordable, il n'hésite pas à monter la tente, pour y passer la nuit.

Il a quitté Vancouver, le 24 juin et a pris la direction de l'Alberta. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les montagnes de l'Ouest canadien ne sont pas un obstacle majeur, pour les cyclistes en bonne condition physique. La route a été aménagée de façon à ne pas offrir de pentes trop abruptes et Jean-François n'a pas eu de grandes difficultés à la parcourir.

C'est en franchissant, en moyenne, 144 km par jour que Jean-François Bédard a effectué le trajet entre Vancouver et Montréal. Il considère que l'un de plus grands avantages du cyclotourisme est le privilège de pouvoir goûter pleinement à l'environnement dans lequel on se déplace. Les paysages, l'air frais (ou très chaud), le vent, les gens, les petits restos, l'eau des ruisseaux, la faune sauvage ne sont que quelques-uns des attraits que l'on peut mieux apprécier, quand on se déplace, à son propre rythme et en toute liberté. Jean-François a pris le temps de goûter à tous ces petits plaisirs, au cours de son périple et c'est finalement le 10 août, qu'il est revenu chez lui, à L'Île-des-Soeurs, après avoir franchi plus de 4000 kilomètres en vélo.

Il est impossible, en quelques lignes, de bien décrire les multiples facettes d'un voyage comme celui-ci. C'est pourquoi ceux et celles qui voudraient en apprendre plus sur cette forme de tourisme devraient profiter des conférences que Jean-François donne fréquemment. La prochaine de ces rencontres aura lieu le lundi, 21 février, à 19h, à la Maison des cyclistes (Vélo Québec), située au 1251, rue Rachel Est, à Montréal; on y découvrira les agréments insoupçonnés de L'Italie à vélo. Pour plus d'informations, on peut composer le 514 521-8356 (poste 344).

 

"apparemment, je resterai la seule a l'avoir vu de visu, contemplé ses cuisses bronzées à travers son short déchiré. L'homme est un guerrier des temps modernes, ses courses il els fait sans esprit de record ou de célébrité : la preuve! absence de photos, de site face-book...le petit monsieur reste introuvable. Si quelqu'un le reconnait qu'il me fasse signe. Jean-François Bédart a le don de réconcilier avec les hommes, l'homme tout simplement."Sand

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article