Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

se lire et s'écrire comme nous le sentons-RS

Cantara, jeudi 30 juillet 2009, en fait on est vendredi

Bonsoir S,

Se lire et s'écrire comme nous le sentons, en fonction de nos besoins, à notre guise.
Dis moi quand tu veux tes découvertes, tes émotions, tes élans.

De mon côté, sur la ligne de crête, je te dirai mes visions de notre rencontre, mes occupations du moment.

Apprivoisons ensemble notre correspondance, rendons la autant que faire se peut compensatrice de l'absence.

Nous avons ces derniers mois créé une présence si totale et prégnante que forcément nous pouvons ressentir une certaine perte de repères.
C'est aussi la fonction des voyages, l'impact de l'éloignement.

Nos mains sont nos fidèles alliées. Elles savent bien où nous en sommes.
Fions-nous à elles.

Cette nuit, les étoiles me parlent de toi. Elles veillent comme toi et moi.
Elles sont comme des phares permanents, universels, omniprésents.

Cette nuit, le café que je bois a ton parfum, il réchauffe mon corps, je n'en laisserai pas une goutte.
Comme toi, j'ai beaucoup écrit sur la résonance de notre amour. Cette résonance s'affirme fortement, elle s'est installée.

Parle moi de tes peurs également si tu en ressens le besoin, je te tendrai la main de plus belle.
Ne crains rien à mon sujet, je ne précipiterai rien.
Agir et penser en phase avec toi est indispensable, c'est pour cela que tes visions m'importent.
Nous avons beaucoup fabriqué et inventé ensemble, le meilleur est à venir.

Je te serre plus loin que jamais, je te décolle du sol, je te berce, je t'enroule : je t'aime.

R rien qu'à toi.





Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article