Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Levaisseaudor

Levaisseaudor

Ecrire, marcher pour laisser une trace. Correspondances imaginaires entre des êtres improbables. l'art "appliqué" de la rencontre. Actualité culturelle pas forcément actuelle. carnets (extraits) poético-philosophiques Impressions de voyage à mille lieues ou ici même.

tgv plutôt-SR

on continue Santiano!

tenons le cap.
nous allons hisser haut très haut
partager nos pleins, les délier

Encore

images-copie-3.jpg
 La tempête s'annonçait. La jalousie, l'adversité contre lesquelles j'allais devoir me battre condenseraient toutes mes forces et mon attention.

Alors le capitaine aurait à tenir la barre très fort contre lui, entièrement "contre" lui.; La mer montait, la coque au départ dodelinante allait suivre la crête et les creux des montagnes vert- bouteille hérissées d'écume. Je n'avais pas peur, je n'avais pas mal, j'étais anesthésiée de notre amour comme lui s'en nourrissait...

Dématé, nous nous sommes réfugiés dans la cabane comme l'héroïne de Claude Ponti. Dans les draps blancs nous avons continué à nous aimer follement, tendrement à l'abri des regards. Qu'était devenu ce splendide amour obligé de baisser la haute voile...Il fallait juste attendre que la tempête passe, qu'elle s'épuise,

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article